{

Articles Les professionnels du chauffage

Focus sur les chaudières à gaz

La semaine dernière nous avons consacré notre article sur le chauffage au bois. Le chauffage au bois a en effet connu une vraie augmentation de la demande ces derniers mois, suite à l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité. Mais est-ce une raison pour abandonner la chaudière à gaz ? Commençons par le commencement. Qu’est-ce qu’une chaudière à gaz et comment fonctionne-t-elle ? Quels sont les différents types de chaudières qui existent actuellement ? Est-ce intéressant d’investir en 2023 dans une chaudière à gaz ou vaut-il mieux abandonner cet appareil de chauffage. Comme vous le verrez au cours de cet article, la réponse n’est pas si évidente et dépend de nombreux facteurs.

Qu’est-ce qu’une chaudière à gaz et comment fonctionne-t-elle ?

Une chaudière à gaz est un appareil de chauffage qui fonctionne de la manière suivante :

- Un gaz (il en existe plusieurs types) est acheminé vers la chaudière. Il peut venir directement du réseau de gaz de la ville en cas de raccordement ou bien être stocké dans une bombonne à gaz, come on stockerait du fioul pour une chaudière à fioul ou du bois pour un appareil de chauffage au bois.

- Le gaz arrive ensuite dans un brûleur qui va l’enflammer. En brûlant le gaz dégage de la chaleur.

- La chaleur dégagée par le gaz va ensuite chauffer un liquide caloporteur (liquide capable de transporter de la chaleur, il s’agit d’eau la plupart du temps).

- L’eau chaude pourra ensuite être utilisée de 2 façons différentes. Soit elle sera utilisée directement en tant que telle (par exemple pour l’eau chaude des sanitaires ou de la cuisine), soit elle servira à alimenter un diffuseur de chaleur. Ainsi lorsque vous avez une chaudière à gaz et des radiateurs dans votre logement, la chaudière envoie de l’eau chaude dans les radiateurs, et ces derniers se chargent ensuite de diffuser de l’air chaud dans votre logement.

Quels sont les différents types de chaudières sur le marché en 2023 ?
Il existe principalement 3 types de chaudière à gaz sur le marché :

- La chaudière à gaz classique ou traditionnelle. Cette chaudière existe depuis de très nombreuses années et est très accessible. En effet elle ne bénéficie d’aucune technologie innovante, et n’apporte aucun vrai intérêt en termes de rendement, d’écologie ou d’économies d’énergie. Elle est peu à peu abandonnée du parc de chauffage français.

- La chaudière à gaz basse température . Cette chaudière a le même principe de fonctionnement qu’une chaudière traditionnelle, a une différence près. La chaudière à gaz normale chauffe l’eau à 90°C et émet rapidement de la chaleur. La chaudière à gaz basse température quant à elle chauffe l’eau uniquement à 50°C. Cela produit 2 conséquences, une négative et une positive. La conséquence négative comme vous vous en doutez est qu’il faudra plus de temps à votre radiateur pour produire de la chaleur. Cependant, en ne chauffant l’eau qu’à 50°C, la chaudière sera plus économe en énergie. Elle consommera moins de gaz tout en vous procurant la même qualité de chauffage.

- La chaudière à gaz condensation . Il s’agit de la chaudière la plus évoluée sur le marché mais également la plus chère. La chaudière à gaz condensation récupère les vapeurs de fumées issues de la combustion du gaz et les utilise à nouveau. Cette vapeur permet de chauffer le retour de circuit d’eau. Voilà pourquoi les chaudières à gaz condensation obtiennent des rendements pouvant dépasser les 110% et sont un excellent choix pour les personnes soucieuses de réduire leurs factures de chauffage.

Passer à la chaudière à gaz, est-ce une bonne idée ?

L’augmentation des prix du gaz peut pousser beaucoup d’entre vous à abandonner l’idée d’investir dans une chaudière à gaz. Mais les choses ne sont pas si simples. Cette augmentation n’est pas conjoncturelle et pourrait fluctuer dans les mois à venir. Il est en effet possible que le gaz retrouve ses prix standards d’ici quelques mois. Il n’est donc pas judicieux de réaliser son choix de chauffage en fonction d’une augmentation ponctuelle, surtout quand on sait que votre chaudière durera au moins une bonne quinzaine d’années et que le prix du gaz aura le temps de fluctuer énormément d’ici là. Autre chose, le prix d’un combustible dépend énormément de l’offre et de la demande. Ainsi si des personnes abandonnent la chaudière à gaz pour un appareil de chauffage utilisant un autre combustible, alors c’est cet autre combustible qui a son tour subira une hausse de prix (comme cela s’est produit pour le bois).

Nos derniers conseils pour réaliser le bon choix

Si nous pouvions vous donner 3 conseils pour résumer, ce serait les suivants :

- Ne vous fiez pas à l’augmentation temporaire du prix du gaz pour justifier le fait de ne pas investir dans un appareil de chauffage au gaz.

- Ne vous précipitez pas sur une chaudière à gaz à bas coût en pensant réaliser des économies. Vous ferez certes des économies lors de votre achat, mais ces économies seront totalement annihilées en quelques années par la consommation excessive de votre appareil.

- Enfin avant de réaliser votre achat, renseignez-vous sur les différentes aides d’Etat disponibles en 2023. Rappelez-vous que plus une chaudière est performante et écologique et plus l’Etat vous poussera à en faire l’acquisition en vous octroyant des aides. C’est pour cette raison notamment que vous n’aurez pas d’aides d’Etat pour acheter une chaudière à gaz traditionnelle à faible rendement.