{

Articles Les professionnels du chauffage

Existe-t-il un chauffage économique et écologique ?

Vouloir le beurre et l’argent du beurre. C’est ce à quoi pourrait s’apparenter le fait de souhaiter un système de chauffage qui soit à la fois économique et écologique. Et pourtant comme nous allons le voir, ces 2 aspects sont loin d’être antagoniste, et bien souvent ils se retrouvent même. Par chauffage écologique il faut distinguer 2 points :

- Le combustible / source d’énergie utilisée pour fonctionner. Il s’agira par exemple du bois pour les poêles à bois , poêles à granulés et les inserts . Il s’agira de l’électricité pour les radiateurs électriques et les pompes à chaleur (même si elles utilisent l’eau, l’air ou même la terre pour produire de la chaleur elles sont alimentées en électricité). Il peut également s’agir du gaz pour les chaudières au gaz comme la chaudière à gaz condensation ou la chaudière à gaz basse température , ou encore de fioul pour les chaudières à fioul. Evidemment plus le combustible utilisé aura un impact carbone élevé et moins le système de chauffage qui l’utilise sera écologique.

- Le niveau de performance de l’appareil. Un appareil performant avec un rendement élevé utilisera naturellement moins de combustible (même si celui-ci est polluant) et donc sera plus respectueux de l’environnement.

En ce qui concerne le coût de l’appareil on distinguera également 2 aspects :

- Le coût à l’achat, autrement dit le prix de l’appareil en lui-même

- Le coût de l’énergie utilisée, qui sera plus ou moins importante en fonction du prix du combustible et également du rendement de l’appareil.

Choisir un chauffage écologique

Choisir un chauffage écologique c’est avant tout choisir un chauffage dont le combustible n’est pas très polluant. Ainsi on exclura immédiatement le chauffage au fioul. Le fioul en plus d’être relativement cher est polluant pour la planète. C’est en partie pour cela qu’aucune aide d’Etat n’existe pour l’achat d’un chauffage au fioul et que l’installation de nouvelles chaudières au fioul sera interdite en 2023. Exit donc le chauffage au fioul, intéressons-nous au bois. Le bois, surtout s’il est issu de forêts durable est un combustible très intéressant d’un point de vue écologique. Ainsi choisir un poêle à bois ou un poêle à granulés peut être une bonne option. Concernant l’électricité et donc les radiateurs électriques et les pompes à chaleur, ils sont également assez peu polluants. En effet l’énergie venant pour la plupart du temps de centrales nucléaires, il s’agit d’une énergie plutôt propre. Vient enfin le gaz qui est plus polluant que l’électricité, mais qui dans certains cas peut l’être assez peu. C’est notamment le cas du gaz vert.

Choisir un chauffage économique

Faisons à présent une autre analyse, complètement décorrélée de la première. Parmi les chauffages économiques on gardera ceux ayant un bon rendement et un combustible qui n’est pas trop cher. Ainsi nous excluons les chaudières à gaz, même celles ayant de bonnes performances énergétiques car le coût du gaz est élevé, surtout en ce moment. Les poêles à bois à hauts rendements peuvent être intéressant car le bois est un combustible qui malgré une récente augmentation reste assez bon marché vis-à-vis de la concurrence. Nous exclurons les chauffages électriques. Au-delà du fait que ceux-ci n’apportent généralement pas un bon confort de chauffage, l’électricité coûte assez cher et a subi une augmentation de prix en même temps que le gaz.

Bien évidemment nous exclurons la chaudière à fioul sans nous attarder.

Vient enfin la pompe à chaleur qui utilise l’électricité mais pas de la même façon que les radiateurs électriques. Pour bien comprendre dans le cas d’un radiateur électrique c’est l’électricité en elle-même qui permet de générer de la chaleur. Dans le cas d’une pompe à chaleur, quel qu’en soit le type, l’électricité ne sert qu’à alimenter la pompe, mais la chaleur utilisée proviendra des calories d’un milieu extérieur.

Finalement comment allier écologie et économies d’énergie ?

Reprenons les analyses que nous avons fait précédemment.

Dans le cas d’un chauffage écologique nous avons gardé les pompes à chaleur et les chauffages au bois. En effet les pompes à chaleur utilisent peu d’électricité et le chauffage au bois utilisent un combustible écologique.
Pour un chauffage économique, nous avons gardé les poêles à bois à haut rendement énergétique, ainsi que les pompes à chaleur. En recoupant ces deux analyses, on voit donc que la pompe à chaleur pourrait s’apparenter comme la reine des systèmes de chauffage, alliant économies et énergie. Mais attention, une pompe à chaleur coûte cher à l’achat, comptez au moins 4 000 € pour un premier prix. Vous devrez donc prendre également le coût à l’achat dans votre analyse. Souvenez-vous également que pour les chauffages performants comme les pompes à chaleur ou les chaudières à gaz à haut rendement, des aides d’Etat sont prévues pour faire baisser votre facture d’achat.
Dernier conseil que nous pourrions vous donner : n’excluez pas à priori les chaudières à hautes performances énergétiques comme la chaudière à gaz condensation et la chaudière à gaz. Ces deux chaudières, bien qu’elles utilisent un combustible dont le prix a fortement augmenté, sont bien moins cher à l’achat que les pompes à chaleur. Par ailleurs l’augmentation du prix du gaz est dû aux récents événements géopolitiques et il n’est pas à exclure que le prix du gaz commencera à baisser en début d’année prochaine. Acheter un système de chauffage c’est réaliser un investissement sur les 15 ou 20 prochaines années, c’est donc quelque part accepter une inéluctable part de risque et d’inconnue !