{

Articles Les professionnels du chauffage

Quels sont les avantages d’une chaudière à gaz condensation ?

En cette période si particulière les Français sont préoccupés par leur pouvoir d’achat et notamment par leurs dépenses énergétiques. Qu’il s’agisse de gaz, électricité ou essence, beaucoup sont inquiets et nous pouvons bien les comprendre. Les dépenses énergétiques, même sans inclure l’essence, font partie d’un des postes de dépenses les plus importants pour les Français, après le budget logement (location ou crédit) et le budget courses. Ainsi lorsque le prix du gaz ou de l’essence augmente, à la fin de l’année cela peut se chiffrer à plusieurs centaines d’euros. Alors avant de céder à la panique, voyons ce qu’il est possible de faire pour limiter ses dépenses de gaz. Choisir un appareil adapté, modifier ses habitudes de consommation, sont autant de levier d’actions que nous avons pour réduire notre facture énergétique. Dans cet article nous ferons un focus tout particulier sur la chaudière à gaz condensation . En effet elle nous apparaît comme étant la chaudière à gaz la plus performante. Ainsi nous verrons quels sont ses avantages et s’il peut être intéressant de passer à la chaudière à gaz condensation dans une période où les prix du gaz augmentent. Enfin nous vous prodiguerons nos meilleurs conseils pour faire le bon choix pour votre chaudière et profiter des différentes aides de l’Etat.

Focus sur la chaudière à gaz condensation

La chaudière à gaz condensation reprend globalement le fonctionnement d’une chaudière à gaz traditionnelle. Concrètement grâce à un conduit qui permet de relier la chaudière à l’alimentation de gaz de la ville, la chaudière est continuellement alimentée en gaz. Grâce à un brûleur, le gaz entre en combustion, et génère de la chaleur. La chaleur va permettre de chauffer l’eau qui sera ensuite transmise aux radiateurs. Ces derniers produiront ainsi de la chaleur grâce à l’eau chaude qu’elle contient. Concernant les fumées de combustion, elles sont ensuite évacuées via un conduit.
La chaudière à gaz condensation reprend donc ce fonctionnement à une différence près, c’est qu’elle récupère les vapeurs de combustion et les utilise pour chauffer le retour de circuit d’eau. Ainsi le gaz est utilisé une première fois pour chauffer l’eau, et une deuxième fois sous forme de vapeur. Ainsi les chaudières à gaz condensation peuvent atteindre des rendements records pouvant atteindre les 110%. C’est grâce à cela que les chaudières à gaz condensation peuvent utiliser moins de gaz, pour arriver à un résultat identique. Moins de gaz consommé, c’est donc une baisse de votre facture énergétique à la fin du mois et également un geste pour la planète.

Comment modifier ses habitudes de consommation pour limiter les dépenses énergétiques

Choisir un appareil de chauffage performant et peu gourmand en gaz est un premier pas vers la baisse de votre facture énergétique. Cela ne fait pas de doute. Cependant il est possible d’aller encore plus loin en modifiant vos habitudes de chauffage et également en entretenant correctement et régulièrement votre chaudière.

Concernant l’entretien de votre chaudière il devra être effectué au moins une fois par an (c’est une obligation légale). Cependant si vous utilisez votre chaudière de façon intensive, par exemple si vous vivez dans une région froide ou en montagne, nous vous conseillons de la faire réviser 2 fois par an. En plus de réaliser les certains tests permettant de garantir la sécurité de votre chaudière, le professionnel chauffagiste effectuera également certains réglages de façon à améliorer les performances de votre chaudière. Il s’agit de certains ajustements qui doivent impérativement être réalisés par un professionnel (ne vous aventurez pas à les faire vous-même).

En ce qui concerne vos habitudes de chauffage, elles auront également un vrai impact sur vos factures énergétiques quel que soit le type de chaudière que vous avez à la maison. Dans un premier temps si votre chaudière est programmable, nous vous conseillons d’utiliser cette fonctionnalité. Elle vous permettra de baisser automatiquement la température de votre logement la nuit.

Par ailleurs si votre logement n’est pas occupé pendant la journée parce que vous êtes au travail et que les enfants sont à l’école, il vous sera possible de programmer la baisse de température de votre logement pendant la journée, avant de la remontée pour votre retour à la maison. Cela peut sembler dérisoire mais si vous réglez votre chauffage à 2 degrés de moins que d’habitude pendant une dizaine d’heures par jour, vous ferez des économies de chauffage à la fin du mois. Attention, nous tenons à préciser qu’il ne faut pas programmer l’extinction du chauffage, mais bien la baisse de température. Si vous coupez complètement le chauffage, la chaudière devra consommer une certaine énergie pour s’allumer à nouveau. Ainsi, si durant la journée votre chauffage était réglé à 20°C, vous pourriez baisser cette température à 18°C pour la remettre à 20°C au moment de votre retour à la maison.

Nos derniers conseils pour obtenir votre chaudière à moindre coût

Les chaudières à gaz condensation sont fiables, performantes et vous permettront de réaliser des économies d’énergie. Mais nous entendons parfaitement ceux pour qui ces systèmes de chauffage constituent un investissement trop important pour leur portefeuille. Pour cela nous avons deux conseils à vous donner. Le premier étant de vous renseigner sur les aides de l’Etat auxquelles vous pourriez être éligibles. En effet l’Etat a mis en place de nombreuses aides pour aider les ménages à faire l’acquisition d’un appareil de chauffage respectueux de l’environnement, et la chaudière à gaz condensation en fait bien sûr partie. Nous vous conseillons donc, même si vos ressources sont élevées de vous renseigner car certaines aides sont attribuées sans conditions de revenu. Si cela reste un investissement encore trop conséquent pour vous alors vous pourriez vous tourner vers un autre type de chaudière, performant et respectueux également de l’environnement, il s’agit de la chaudière à gaz basse température. Cette dernière ne chauffe pas l’eau à 90°C comme le ferait une chaudière traditionnelle, mais seulement à 50°C. Ainsi elle utilise moins de gaz pour fonctionner et cela se fera ressentir sur vos factures d’énergie. Vous trouverez ici notre sélection de chaudières à basse température .